Sa Majesté le Prince El Teide

Séjourner à Ténérife sans lui caresser le caillou est un crime de lèse majesté ! De toute façon, vous ne sauriez lui résister … Où que vous soyez sur l’île, il vous contemple et vous invite à l’escalade … 🌋

C’est de Las Galletas que nous nous lançons à l’assaut de ce géant. Après avoir traversé quelques villages sans grand intérêt, vous pénétrez dans le Parc national du Teide par la TF-21, une des routes les plus spectaculaires d’Europe, parait il. C’est une véritable succession de lacets. Sensibles au vertige, regardez bien la route. Je blague, bien sûr. Cette route est un spectacle à elle seule. Plusieurs points de vue se trouvent ça et là. Arrêtez vous … prenez en plein les mirettes !

Un 360° à couper le souffle !!

Et puis … il est là … fier comme Artaban du haut de ses 3718 mètres. Troisième plus haute structure volcanique au monde, ce stratovolcan ne doit son classement qu’à la déconfiture de son vieux voisin, le volcan Las Canadas, il y a bien longtemps de cela.

Vous pénétrez dans la Caldeira (= chaudron), formée à la suite de l’effondrement de celui-ci. Tout n’est que roches, cailloux, buissons (genêts) … Pour peu, on verrait bien arriver Matt Damon dans son Rover (Seul Sur Mars).

Photo : Vipérine de Ténérife - Echium wildpretii

Au printemps, il parait que c’est une véritable explosion de couleurs grâce e.a. à la viperine rouge dont les tiges peuvent atteindre deux mètres de haut.

Nous nous rendons à la station basse du téléphérique du Teide. Il y a vraiment peu de monde (n’oublions pas que nous sommes en période Covid 19). Génial ! Ne vous précipitez pas à la bawette (guichet en wallon, patois liégeois) sans avoir réservé à l’avance. Il vous faudra de la chance pour capter la 4G ou aller à l’intérieur de la cafétéria pour vous connecter au wifi. Il vous en coutera 37.00 € pour un aller-retour ou 21.00 € pour un aller (dernière montée à 14h) ou un retour. Des options, telles qu’audioguide ou guide, sont possibles.

Enfin, nous prenons place dans la cabine qui peut contenir jusqu’à 44 personnes. Covid oblige, nous ne serons que la moitié. Je dis … enfin … mais je ne la menais pas large … j’ai le vertige … Eh bien, pendant 8 minutes, excepté le passage des pylônes où ça tangue un peu, c’était top !

Mais le clou du spectacle est en haut à 3555 mètres (les 200 derniers mètres se méritent avec des mollets d’acier). Waow !!! On est au dessus des nuages. C’est fantastique, éblouissant, impressionnant … La vue sur la caldeira …

Immensité … silence …

Nous sommes en novembre. La température annoncée au sommet est de 5 degrés. Et pourtant, le soleil nous réchauffe bien. Nos gros pulls et écharpes sont superflus.

Le paysage est lunaire. Des coulées de lave figée aux rochers de souffre, c’est magique ! Nous empruntons un sentier en direction du sud. Même si le chemin est très bien aménagé, veillez tout de même à avoir de bonnes chaussures. Nous avons croisé des gens en tongs (oui, oui …); ils avaient l’air de galérer.

De ci de là, des fumerolles … des odeurs de souffre nous rappellent que ce géant est endormi. Impressionnant tout de même. Rassurant par contre de savoir qu’à la suite d’une activité sismique en 2004, il est équipé de nombreux outils de mesure, tout comme le reste de l’île.

Rappelez vous que nous ne sommes qu’à …. 3 555 mètres … et qu’il reste 163 mètres de dénivelé pour accéder au sommet du Teide. Seul le sentier numéro 10 vous le permettra, moyennant autorisation préalable. Nous avons laissé cet exploit aux plus sportifs. Attention, l’altitude peut avoir des effets négatifs sur la santé (essoufflement, étourdissement …). Nous confirmons 😵 Pensez également à prendre à boire et une collation.

Nous partons ensuite vers le versant Nord. Un autre itinéraire, un rien plus physique, vous mène à un autre splendide point de vue. C’est vraiment très impressionnant. Et toujours ce silence … Le pied … Faites crépiter vos appareils photos 🥰

Au pied, l’océan n’attend plus que vous !

Il est temps de penser à redescendre … dans tous les sens du terme … Nous reprenons le chemin vers le téléphérique. La vue sur la caldeira en descendant nous en met encore plein les mirettes.

Nous reprenons la voiture en direction de la cote ouest, plus exactement vers Buenavista del Norte où nous voulions faire trempette dans un charco .

Mais avant d’arriver à destination, nous quittons la caldeira et … nous voici replongés un an auparavant aux States ! Cette route est tellement semblable à celle que nous avions emprunté dans l’Ouest américain 😍

Nous sillonnons maintenant la Corona forestal ! En ces temps de Covid, fallait le faire … 😂 C’est le plus vaste espace protégé des Canaries. Près de 50 000 hectares.

Une végétation de haute montagne. Des pins résistant au feu. Qui poussent ça et là entre les blocs de lave.

Ce qui est impressionnant également, c’est le yoyo des températures. 25 en bord de mer, 18 degrés …. plein soleil en montée… 7° la tête dans les nuages … Quelle belle expérience 😃😃

En conclusion, c’est une excursion indispensable pour amateurs de magnifique démonstration de Dame Nature 😍

Un avis sur « Sa Majesté le Prince El Teide »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :