Statue de la Liberté – Ellis Island – Stone Street – Charging Bull – Wall Street – Pompiers de Liberty Street – Chapelle Saint-Paul

Liberty Island : symbole universel !

JOUR 2

Statue de la Liberté

Nul besoin, je suppose, de vous présenter cette jeune fille …

Sa réputation ferait pâlir plus d’une star …

Située sur la Liberty Island, au sud de Manhattan, à l’embouchure de l’Hudson et à proximité d’Ellis Island, la Statue de la Liberté a été offerte par la France, en signe d’amitié entre les deux nations, à l’occasion du centenaire de la Déclaration d’Indépendance américaine. Installée depuis 1886, ce colosse représente de manière générale la liberté et l’émancipation vis-à-vis de l’oppression. Elle fut pendant de très longues années la première vision des Etats-Unis pour les millions d’immigrants, après une longue traversée de l’Atlantique ! Paradoxe tout de même … aucun noir n’avait été convié à son inauguration !!!

Elle a été réalisée par le sculpteur Bartholdi avec l’aide de 600 travailleurs. Celui-ci fit appel à Gustave Eiffel pour la structure intérieure. Il a fallu 300 feuilles de cuivre vert-de-gris d’un mètre sur trois pour la recouvrir ! Elle mesure un peu plus de 46 mètres de haut, 93 avec le socle réalisé en granit rose. Ce dernier ne faisant pas partie du cadeau de la France, il a été fait appel aux dons pour pouvoir construire le socle et ainsi poser la statue !

La couronne à sept pointes représenteraient les sept continents ou les sept océans. Sur la tablette (7,18 m de haut!) qu’elle tient en main est gravée de la date d’indépendance des Etats-Unis.

Pour vous y rendre, deux possibilités : le ferry de la société Statue Cruises, à Battery Park au sud de Manhattan ou depuis le New Jersey à Liberty State Park. Quoiqu’il en soit, des deux endroits de départ, le ferry s’arrête à la statue de la Liberté et à Ellis Island. Il vous en coûtera une bonne vingtaine de dollars. Ou alors vous l’incluerez dans un Pass !

Une autre possibilité aussi pour la voir de près …. mais pas trop près ET gratuitement c’est de prendre le ferry reliant Manhattan à Staten Island. Pratique et moins de monde même si il faut alors un meilleur zoom 🙂

Ferry gratuit longeant Liberty Island

C’est une visite très prisée et comme on ne peut plus entrer que dans le socle, nous avions décidé de ne pas y descendre. Et de donner la préférence à Ellis Island …

Ellis Island

Vous serez peut-être tentés de zapper cette visite et pourtant … Comprise de toute façon dans le prix du billet du ferry pour aller saluer Demoiselle Statue de la Liberté, faites un stop au Musée de l’Immigration. Cela ne vous parle peut être pas mais il y a une très belle scène sur l’île dans « Hitch » avec Will Smith et Eva Mendes.

Ellis Island fait partie des lieux les plus importants dans l’Histoire des États-Unis. De 1892 à 1954, l’île servait de lieu d’accueil et de transit aux immigrants qui souhaitaient tenter leur chance en Amérique. Plus de 28 millions de personnes, principalement originaires d’Europe, ont débarqué sur l’île. La première étape était les tests sanitaires. Si les immigrants étaient en bonne santé, ils pouvaient alors s’installer à New York ou poursuivre leur voyage vers d’autres villes des États-Unis. Sinon, c’était le retour vers l’Europe …

La visite vous raconte leur parcours. Au rez-de-chaussée, une exposition, très didactique (avec audiophone c’est préférable) présente bon nombre de photos et objets. C’est également là que vous pouvez consulter une borne interactive pour découvrir, peut-être, qu’un de vos ancêtres est passé par Ellis Island ! Une autre possibilité est de parcourir la liste interminable qui se trouve gravée sur des plaques dans le parc attenant !

Grosse déception tout de même … Eva Mendes n’a pas attendu notre venue !! 🙂 🙂

Rendez-vous maintenant au 1er étage. On vous expliquera qu’un des tests sanitaires étaient de faire monter l’escalier principal aux migrants afin de peut-être déjà détecter un problème physique ! Ceux là étaient marqués à la craie ……..

They were looking for anyone having difficulty coming up the steps. If a medical problem or disability was suspected, one of seventeen different chalk marks was put on the person s clothing. They were then sent for a full physical examination. If they weren t marked, they went on to wait in the Great Hall to be processed and then exited down the Staircase of Separation (shown above) when they were finished..

Trois rangées d’escaliers. Une pour ceux qui voulaient pénétrer dans le New Jersey puis le reste du pays, une pour ceux qui voulaient New York et l’autre pour ceux qui étaient détenus.

A ce niveau se trouvait la salle d’enregistrement qui accueillait des milliers de candidats quotidiennement !

Au deuxième étage, vous verrez un dortoir parfaitement conservé et les différentes salles dédiées aux examens et autres interrogatoires.

N’hésitez pas ensuite à vous promener dans le parc; vous y découvrirez une vue imprenable sur Manhattan !

Bon, après une visite de +- deux heures, tous à bord ! Si vous descendez du côté New Jersey, ne manquez pas de vous arrêter au Central Railroad of New Jersey Terminal. Une gare terminus ayant e.a. servi au temps de l’immigration massive ! Tous les migrants venus d’Europe qui voulaient pénétrer à l’intérieur des terres américaines hors New York passaient par cette gare et s’engouffraient dans un des trains partant pour l’une ou l’autre ville naissante … ruée vers l’or oblige ! Eden que l’on trouvait rarement pourtant 🙂

Ainsi qu’au Empty Sky Memorial. En hommage aux 746 habitants du New Jersey, victimes du 11 septembre 2001 ! Ces deux murs d’acier représentent les tours jumelles !

Pour notre part, nous avions choisi de débarquer à Battery Park pour e.a. visiter le Financial District !

Stone Street

Voici l’une des plus anciennes rues de New York. C’est aussi la première rue pavée en … 1794 ! Ici l’ambiance est plutôt irlandaise. Rue étroite, pubs … Pour un peu on se croirait dans le Carré à Liège 😉

N’hésitez pas à vous poser à la Stone Street Tavern. On y déguste de délicieux burgers et de la bonne bière. Le tout accompagné d’un top service !

Nous voici repus et donc prêts à affronter le …

Charging Bull

Situé au nord du Bowling Green, à l’entrée de Wall Street, ce taureau de bronze de 5 mètres de long sur 3 de haut, adopte une attitude agressive représentant la hausse des marchés boursiers. En effet, un taureau charge toujours du bas vers le haut ! Son pied droit est placé en avant, dirigé vers Wall Street. Cette sculpture de l’Italien Arturo di Modica fut installée illégalement devant la bourse de New York à la suite du crash financier de 1987. Après quelques semaines de discussions, le taureau fut finalement adopté par la Ville de New York ! Attention qu’il est question de déménager la sculpture dans une rue piétonne non loin de là !

Une légende raconte que si vous grattez le nez du taureau, saisissez les cornes et les testicules, cela vous apportera la fortune ! Mais il y a tellement de monde … abandonnez ou revenez à 3 h du matin !!!

Wall Street

Traversant le Financial District, Wall Street débute à l’Est de Broadway et s’arrête à South Street, non loin de l’East river.

Un peu d’histoire … et nous poussons un cocoricooooooo !!

L’histoire de Wall Street remonte au 17e siècle. A l’époque, la future ville appartenait à l’empire colonial néerlandais d’Amérique. Bien que le nom « Wall street » (signifiant « rue du mur » en anglais) tienne de l’existence d’un seul et même mur, à la place de la rue actuelle, les plans de la Nouvelle Amsterdam montrent deux noms différents pour cette rue. Quoi qu’il en soit, « De Waal Straat » (nom néerlandais) ne se rapporterait pas à un mur selon certains historiens, mais à un important groupe de colons qui participèrent à la création de la Nouvelle Amsterdam : des wallons francophones ! Nous vous en parlons d’ailleurs de manière plus conséquente dans notre article sur nos insolites !

A l’angle de Broad Street et de Wall Street, le New York Stock Exchange, la Bourse de New York donne le « la » aux marchés financiers du monde entier. La bourse de New York ne se visite plus. Arrêtez-vous toutefois devant la majestueuse façade du bâtiment : vous pourrez observer les allers et venues des courtiers, avec leurs vestes souvent très colorées au nom de leur employeur.

Pour l’anecdote, cette statuette de 130 cm d’une petite fille représente la Fearless Girl, la fillette sans peur. Elle fait face à la Bourse et représente un message envoyé aux entreprises dans le monde pour conscientiser quant aux différences entre hommes et femmes dans les sociétés et aussi les encourager à entrer dans les comités de direction de ces entreprises. Cela fait débat car elle a été sponsorisée par un grand groupe financier. En fait, c’est une forme de publicité pour un de leurs fonds où une majorité de femmes sont présentes d’où le débat.

Face à la bourse de New York, le Federal Hall National Monument a accueilli le siège des douanes américaines. Il fut le premier Hôtel de Ville de New York. Aujourd’hui, il a été transformé en musée de la Constitution. Sur les marches, vous croiserez George Washington, qui prêta serment dans le bâtiment en 1789.

Pour une immersion cinématographique, visionnez l’excellent film « Wall Street » d’Oliver Stone avec Michael Douglas et Charlie Sheen.

Pompiers de Liberty Street

Rendez vous maintenant Liberty Street 124 pour un moment de vive émotion !

Vous voici à la FDNY 10 House … la caserne de pompiers la plus proche du WTC ! Six pompiers perdirent la vie le 11 septembre 2001.

Arrêtons nous devant l’immense drapeau américain qui recouvre les deux portails !

Si vous avez un peu de chance, les portes seront ouvertes et vous pourrez voir l’intérieur : un mémorial en hommage au 11 septembre et des casques de pompiers du monde entier !

A l’angle de Liberty STreet et Greenwich Street se trouve le Memorial Wall. Long de 17 mètres, de bas-relief en bronze dépeint les tours jumelles en flamme et le sacrifice ces pompiers.

Chapelle Saint-Paul

A cinq minutes à pied de la caserne FDNY 10, sur Broadway 209, se trouve cette chapelle du 18e siècle. C’est la plus ancienne de Manhattan et elle appartient à la paroisse de Trinity Church qui est à deux pas.

Elle est particulière dans le sens où elle a servi d’abri aux secouristes et pompiers afin qu’ils puissent s’y reposer lors des fouilles pour retrouver des survivants ! Ce qui fut incroyable c’est qu’elle fut totalement épargnée; même pas une vitre ne se brisa !

Entrez-y … elle est très jolie, toute en blanc ! Dirigez vous vers la pièce du fond où se trouve un petit musée commémoratif.

A l’extérieur, attardez vous au cimetière où e.a. le général Montgomery est enterré. Et ne manquez pas la cloche de l’espoir qui retentit tous les 11 septembre !

A deux pas, la Trinity Church a aussi du cachet alors qu’entourée par des buildings à n’en plus finir !

Trinity Church

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :