San Francisco – Jour 3

Lombard Street

Ce matin, après un solide petit déjeuner avant la TRES longue journée qui nous attend, nous partons à la découverte de la ville et de plusieurs autres lieux mythiques de SF.

Et tout démarre en fanfare. Les pompiers nous saluent de leur corne de brume pour se frayer un passage, le cable car montant vers Lombard Street revendique à raison tout son charme. Houlalala 🙂

Arrêt donc au croisement Hyde Street-Lombard Street pour admirer la rue en pente, en lacets, connue dans le monde entier. Le tout dans un joli écrin de fleurs multicolores. Un régal pour les yeux ! On y passe en voiture pour le plaisir de se faire voir par les nombreux touristes postés en haut et en bas. Attention … route très pentue …freins en bon état obligatoires !

Harry Street Stairs

Poursuivons quelque peu notre promenade pédestre à travers les quartiers de SF si vous voulez bien. Nous nous approchons maintenant des escaliers situés Harry Street. Non non, vous n’y verrez pas l’Inspecteur bien connu mais plutôt un dédale d’escaliers au travers d’une nature luxuriante et de maisons « cosy » au charme fou. Splendide petite promenade sur 241 marches escarpées mais bien entretenues au milieu d’une végétation multicolore où papillons et oiseaux vous invitent à les suivre !

Ici, c’est SF mais en plus vous êtes à la campagne. Pas de voiture, pas de bruit fou de la ville, le calme, les oiseaux … nous y avons même croisé une dame interloquée de nous voir là (pourtant on n’a pas l’air de voleurs … :)). Et une fois la glace brisée, il s’avère que la dame parlait un peu le français … là de suite l’ambiance change totalement ! Comme quoi …. 🙂 🙂

Le Castro

Après cette petite pause nature toute en douceur, nous continuons à redescendre lentement mais sûrement vers le port. Nous passons ainsi par un quartier très connu à SF, à savoir Le Castro. Alors autant vous prévenir de suite, anti-gay not accepted. Le lieu est renommé pour accueillir une très grande communauté gay en tous genres.

Quartier calme en journée mais visiblement beaucoup plus animé en terrasses et bars tendances la nuit, nous avons apprécié cette découverte avec parfois certaines boutiques, disons …, surprenantes 🙂

Haight-Ashbury

Quartier ô combien célèbre également dans San Francisco, Haight Ashbury fut connu pour être un haut lieu de l’atmosphère contestataire « hippie ». Pourtant garni de très nombreuses maisons de style victorien, tout ici respire ce mouvement des années 60/70 tant dans les bars que les disquaires ou encore les boutiques vintage. Malheureusement pressés par le temps, nous n’avons pas pu trop nous y attarder.

Painted Ladies

Nous voici arrivés à l’un des points les plus connus de SF, à savoir les fameuses « Painted Ladies » ! Calmons-nous un peu s’il vous plaît messieurs ! 🙂 Nous parlons ici de dames victoriennes très bien entretenues et avec ossatures en bois … des maisons ! Mais quelles maisons !! Certainement parmi celles qui sont le plus photographies et instagramées au monde. Elles étaient 48000 environ il y a très longtemps dans tout San Francisco et toutes étaient peintes en plusieurs couleurs (généralement trois).

Certaines ont été remplacées par le béton, d’autres ont péri par le feu …. Ici, nous vous montrons les 7 maisons en enfilade qui se situent à Alamo Square (charmant petit parc avec vue imprenable d’ailleurs).

Construites vers 1892-96, elles font parties des plus vieilles maisons de la ville et dégagent une ambiance plus que spéciale mais appelant à la contemplation et à l’admiration. Pour l’anecdote, achetée pièce 65000 $ en 1975, on parle actuellement de plus de 3 millions de $ !!! On appelle ça – chez le banquier Günter de Zurich – une plus-value paraît-il 🙂

Les Painted Ladies

Enfin, un regard sur la Westerfeld House du nom de son premier constructeur, confiseur allemand ayant fait fortune en 10 ans. Ce dernier fit construire pour sa famille de 6 personnes une maison de 28 pièces dont une salle de bal et des étages pour les domestiques !

Westerfeld House – Fulton Street

Notons malheureusement aussi, à peine à quelques mètres de ces maisons où les touristes affluent pour prendre quelques clichés, que le côté sombre des U.S.A. se rappelle soudain à nous. Plusieurs patrouilles de police passent calmement mais aux aguets …

C’est cela aussi les grandes villes U.S. devons-nous nous en souvenir.

Mais pas question de quitter le quartier pour redescendre vers le port et nous préparer pour la plus mémorable de nos soirées U.S. sans un petit clin d’oeil à un très bon ami…

Speakeasy

Trouvé un peu par hasard lors de nos recherches dans le cadre préparatif de ce voyage aux U.S.A., un Speakeasy ! Nous avions déjà eu l’occasion de fréquenter à N.Y.C. un bar secret (puisque c’est donc cela un speakeasy) où l’on se remémore quelque peu l’ambiance de la prohibition (portes dérobées, codes secrets, chuchotements pour commander à boire, etc ….) et donc nous avons été tenté de revivre l’expérience. Mais cette fois-ci … de l’intérieur !!!

Et donc, après avoir commandé des tenues ’30 et les avoir transportées avec nous à travers l’Atlantique, nous allions enfin pouvoir les porter.

Donc, imaginez un peu la tête des clients de notre hôtel en nous voyant ainsi ….

Et celle du taximan donc !! 🙂 🙂 🙂

Alors, on vous raconte tout ! Prêts ?? 🙂

Contact pris par internet avec une organisation « secrète » mais pourtant commercialement très bien organisée (on est quand même aux States hein …), un code et un rendez-vous nous ont été fixés à peine 24 h avant ladite soirée. Un lieu … un coin à une rue … tenue ’30 obligatoire. Nous serons contactés une fois sur place sur Broadway Street et chuuuut !! Ca c’est un mystère non ?

Alors que nous sortons du taxi, nous repérons quelques autres personnes costumées. Contact pris …. le rendez-vous est bel et bien ici. Après quelques minutes d’attente, un individu en borsalino et long imper s’approche de nous, murmure quelques mots l’invitant à le suivre mais chuuuut !

Arrivés à l’arrière d’un bâtiment où tout le monde s’interroge, il nous est prescrit de rassembler tous nos effets personnels comme montre, argent, cartes de crédit, gsm, clés de voiture ….). Nous ne pouvons rester en possession de quoi que ce soit du 21e siècle. Les dollars de nos jours n’étaient pas les mêmes qu’à l’époque. De toute façon, nos coordonnées de carte bleue sont enregistrées au préalable et les consommations seront comptabilisées sur un papier spécial. Rien de moderne on vous dit mais chuuut !!

Ensuite, nous sommes invités à descendre un escalier lugubre menant à une porte ayant certainement connu les deux guerres alors que la nuit tombe déjà sur SF ! 🙂

LISEZ BIEN LES VIDEOS POUR MIEUX CAPTER L’ATMOSPHERE !

Nous avons tout vu, tout connu de l’ambiance prohibition. Entrée discrète, tenues de circonstance parfaites, les croupiers, le black-jack sur des tables de jeu interdites, la roulette, les dés qui roulent, les paris de chevaux clandestins, le whisky de contrebande, les chanteuses de cabaret avec des plumes partout, les paillettes, les barmen noirs racontant le Dixie, les porte-cigarette des femmes aux longs gants blancs, les bagarres pour une fille, l’ambiance où tout semble permis, le videur balafré, l’arrivée de la police avec mitraillettes Thompson et revolvers Smith & Wesson qui embarque le patron qui hurle et les filles qui gémissent avec leurs menottes pendant que Ness saisit l’argent du jeu et que la panique monte …. !

La soirée fut magique au point de se croire rêver quand, alors que le spectacle se déroulait avec chanteuses et danseuses dans le cabaret, une partie du public (dont nous) a pu monter sur scène et partager les pas de foxtrot dans une ambiance de douce folie indescriptible !

Vous l’avez compris, nous nous sommes retrouvés pendant plusieurs heures dans un théâtre immersif comme il n’en existe que peu dans le monde. Et la magie a opéré de suite !!!!

Les quelques clients que nous étions sont directement mis dans le bain au milieu de nombreux acteurs au point qu’à un moment il est difficile de dire qui est touriste et qui est acteur. Vous vivez une scène devant vous sans savoir ce qu’il en est tout en sirotant un whisky amené par une serveuse qui poinçonne votre carton mais chuuut !

Nous ne le savions pas encore mais nous étions dans les méandres d’un très vieux théâtre réhabilité en speakeasy dans les caves, les chambres et la salle de spectacle. La tête tournoie tant il y a à voir, les bruits, les odeurs d’alcool prohibé et surtout les décors … tout est grisant ici ! Vous le constatez, aucune photo ou vidéo prise par nous vu que tout le matériel était mis en sécurité. Vous voyez ce que nous avons réellement vécu de l’intérieur mais uniquement par le prisme de l’organisateur !

Nos yeux brillaient encore une fois sortis et guidés vers le monde moderne pour respirer et boire un bon verre en parlant encore encore et encore toujours de cette terrible soirée ….! 🙂

Un conseil donc, une fois Covid19 terminé, n’hésitez pas, foncez au Speakeasy !

Mais chuuuut !! 🙂 🙂

Vite vite au lit… il est tard et demain nous partons pour Monterey.

6 commentaires sur « San Francisco – Jour 3 »

    1. Merci à toi pour ton chouette encouragement, ça nous aide dans nos rédactions et ça nous motive pour nos prochains voyages ! Si un jour vous y allez faire un tour, j’espère que tu puiseras quelques idées dans nos expériences mon ami :). Les articles sur les parcs de l’Ouest suivront bientôt 🙂

      J’aime

  1. If you’re going to San Francisco
    Be sure to wear some flowers in your hair
    If you’re going to San Francisco
    You’re gonna meet some gentle people there

    On lit votre reportage et la chanson vient directement en tête ! Super!👍👍

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :