BAIE DE SOMME – JOUR 2

Visite de Saint-Valery-sur-Somme

Le jour se lève sur la Baie de Somme et depuis notre splendide chambre de notre B&B « Chambres avec vue« , tenu avec une main de maître par Isabelle, nous percevons déjà tout ce que la baie peut nous offrir en beauté et plénitude. Le calme du matin rend encore la vue plus affolante. Cette nature, qui peut parfois se montrer dure et violente, est là devant nous, paisible, belle et intrigante à la fois. Comment autant d’eau, de sable et d’éléments peuvent-ils être déplacés plusieurs fois par jours sous nos yeux alors qu’aucune tempête n’est perceptible à l’horizon. Nous le découvrirons sûrement dans la seconde partie de notre journée.

La Baie depuis Saint-Valery avec vue sur Le Crotoy

Mais avant cela, après un (très) solide petit-déjeuner, nous quittons notre belle demeure pour arpenter le haut de l’ancien Saint-Valery.

REMARQUE : alors attention, attention mesdames et messieurs … ici on ne dit pas Saint-Valéry mais Saint-Valery ! Simple non ? 🙂 🙂 Pour faire simple on prononce « Saint-Valry » Aussi non, de suite vous êtes classé comme un béotien jamais sorti de son trou na ! 🙂

Notre demeure se situant juste au pied de la Porte de Nevers, nous débutons donc par là notre lente montée vers le dessus de la colline.

Porte de Nevers (dite du bas)

Construite au 16e siècle et faite de silex, de grès et de brique, on peut encore y voir les traces des espaces réservés à la herse et au pont-levis ainsi que la partie supérieure où se trouvait le corps de garde. Sur la gauche est encore apparente l’entrée de ce qui fut un cachot !

Sur le dessus également est bien visible la devise antique de la ville : FIDES !

Vieilles maisons bien entretenues, anciens pavés et venelles nous invitent à la promenade. Rendons-nous maintenant sur la tour de guet surplombant la Somme pour avoir une autre vue de cette magnifique baie. Elle est sur la droite juste après la Porte de Nevers et on y accède via un petit escalier en tunnel.

Escalier menant à la tour de guet

Une fois au sommet des courts escaliers, une première vue panoramique s’offre à nous. D’ici, autrefois, on pouvait voir et contrôler tout bateau s’approchant.

Vue de la baie à marée basse

Juste à côté de cette tour de guet, nous trouvons la belle et ancienne (mais à rénover) Eglise Saint-Martin. Datant du 13e siècle, elle a donc connu la Guerre de 100 ans et en a gardé quelques traces. Incendiée puis reconstruite. Vandalisée plus tard à la Révolution, elle en a vu dans sa longue vie ! Un financement serait utile pour l’intérieur de cette belle église.

Juste un rien plus loin encore, une petite rue bien calme avec des restes d’une architecture bien typique de la région.

Après quelques centaines de mètres encore, nous parvenons à la porte haute dite Porte Guillaume le Conquérant ou encore Porte Jeanne d’Arc. Cette dernière, capturée, serait passée par cette porte pour aller en captivité.

Porte Guillaume ou de Jeanne d’Arc

Concrètement sortis de la vieille (petite) ville, nous poursuivons vers le sommet de la colline en arpentant les quelques rues fort calmes menant à une vieille chapelle portant tout un symbole. En chemin, nous observons les premiers kayakistes de mer qui reviennent d’une expédition dans la Baie à la recherche des phoques.

Et puis, après avoir pris un petit chemin longeant de vieilles bâtisses et fermes, nous atteignons le premier but de notre visite : la Chapelle des Marins. Edifiée à la mémoire de Valery de Leuconay, reconnu fondateur de Saint-Valery sur Somme (et pourtant originaire d’Auvergne…), elle est un point de repère pour tout qui se trouve dans la région. Petite mais scintillante, elle trône sur le dessus de la colline.

Beaucoup de marins ayant survécu à un mauvais grain sont venus placer des ex-voto en signe de gratitude.

Et alors la surprise du chef s’impose à nous alors que nous contournons la petite chapelle. Le soleil est radieux, il n’y a quasi aucun visiteur, le calme règne et voilà qu’apparaît …. TITINE !

Titine, splendide laie qui resplendit de forme et de calme apparent, déambule dans la pelouse jouxtant la chapelle. Mieux, elle répond aux appels d’une habituée qui la fréquente tous les jours (et lui donne un peu à manger …) depuis plusieurs années. Les deux semblent réellement se parler, les grognements répondant aux paroles douces de sa « tante ». Joli spectacle MAIS n’oublions jamais qu’il reste quand même un animal sauvage et donc imprévisible.

Nous délaissons quelque peu TITINE pendant son repas frugal avec sa protectrice pour contempler la baie qui s’étale et s’offre à nos yeux ! Splendide spectacle de la force marine !

Nous redescendons ensuite par d’autres petites rues bien fleuries et retrouvons le centre et quelques belles bâtisses comme l’ancienne gendarmerie ou un hôtel haut de gamme.

Le quartier des Pêcheurs

Une fois revenus dans la rue centrale de la Ferté, nous empruntons une petite transversale, rue des Pilotes, qui nous mène dans le quartier dit « des Pêcheurs« . Anciennement habité effectivement par les marins et leur famille jusqu’encore les années 80, ces petites maisons – dont personne n’aurait voulu parmi les nantis de l’époque – sont devenus très rapidement le « place to live » dans la petite ville. On se les arrache pour des sommes folles paraît-il.

Fleuries, colorées à foison, elles s’alignent pour notre plus grand plaisir.

Juste à côté et à ne pas manquer car très symbolique pour les habitants : le Calvaire des Marins.

Et après cette petite randonnée, que demander de plus qu’une solide planche dinatoire avec une soupe de poisson en prime en bord de Somme ?

Traversée de la baie avec un guide

Nous avions réservé une traversée de la baie via le site Rando Nature et nous n’avons pas été déçus. Le groupe formé d’une vingtaine de touristes est pris en main dès le point de rendez-vous fixé à la gare. Car oui, pour traverser la baie à pied, nous avons pris le train à vapeur ! Souvenir mémorable durant cette heure de trajet. 🙂

Plusieurs fois par jour, le train à vapeur (et un autre au gasoil) se relaient pour faire la jonction entre Saint-Valery et Le Crotoy. Direction donc la gare de Saint-Valery en bord de Somme. Rendez-vous au kiosque près du port.

Descendus du train, une petite marche de quelques minutes nous mène à la baie en pleine marée basse (oui sinon on n’appelle pas cela traversée à pied mais au secours je ne sais pas nager … :)) où nous apercevons, au loin, Saint-Valery 🙂

De belles explications sur l’historique de la baie, les travaux entrepris pour lutter contrer l’ensablement et enfin la conclusion : la baie un jour n’aura plus d’eau du tout. La nature surpasse tout !!

Et hop, on se lance pieds nus vers cette belle traversée.

Partis en train vers 15 h, c’est pourtant au soleil couchant que nous terminons cette splendide traversée où nous apprenons les secrets des chasseurs qui se terrent dans des mini-bunkers flottants pour évoluer avec la marée et pouvoir surprendre les canards au bout de leurs fusils.

Nous avons pu aussi voir l’étonnant pouvoir du sable qui envahit toute la baie sans que l’homme ne puisse rien y faire. Très instructif et donc à ne pas louper ! Attention toutefois, la marche dure plusieurs heures. Même si elle n’est pas « physique », il faut être en bonne santé. Sinon …. ce sera le crawl en fin de journée 🙂 🙂

En fonction de la saison, prévoir des bottes, de l’eau et une paire de jumelles.

Mais dites donc, tout cela nous a creusé. Et le resto qui est réservé pour 19h45 alors que nous sommes encore les pieds dans le sable. Vite Madame Sabbouvadrouille, pressons le pas en laissant notre guide … car depuis la fin de la visite près du phare, il y a encore un bon bout de chemin jusqu’à la voiture !!

Ouf, nous y voici. Après avoir présenté toutes nos excuses au restaurant, nous sommes enfin attablés. Un (non deux) bon verre de vin pour nous désaltérer (oui, l’effort dans la baie est somme toute bien présent … jeu de mots 🙂 🙂 ).

Découvert lors de nos recherches, le Mathurin du bateau à l’assiette, a tenu toutes ses promesses. Ici, rien que des produits de la mer au plus frais. Le personnel est avenant, les tables sympathiques et le menu bien complet. Que demander de plus donc ? 🙂

C’est après un petit Calva (non deux… :)) que nous rentrons doucement dans nos appartements qui se trouvent à proximité. La couette sera réparatrice car demain une belle et longue journé nous attend déjà ! Bonne nuit 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :