BAIE DE SOMME – JOUR 4

Et voilà … c’est déjà notre dernier jour à Saint-Valery-sur-Somme … Au programme du matin, une sortie en mer près de l’embouchure pour tenter de dénicher et observer les phoques et veaux marins présents en nombre.

Attention, ici il vaut mieux prévoir car il y a du monde en général !

Mais avant cela, une petite promenade dans la petite ville …

Nous avons donc ensuite pris congé de notre hôte Isabelle qui nous a superbement accueilli et ce n’est pas sans regret que nous nous éloignons de sa belle demeure.

Direction le port donc et le point de rendez-vous, càd en face de l’Office du Tourisme où sont stationnés les petits et grands bateaux du Petit Charcot.

Zodiac ou bateau confort : à vous de choisir !

Vous aurez donc le choix entre ces deux types de bateaux. Nous avons bien entendu pris l’option Zodiac car, en sus de la vue sur les phoques, vous avez droit à quelques passages à 90km/h en bateau. Ca défrise 🙂 🙂

Alors, après la sortie du port, direction la pointe du Hourdel en longeant la belle et longue plage de galets. Direction le bunker ensablé pour un premier arrêt avec des explications du guide à la clef.

Quand on vous disait que ça décoiffe hein 🙂 🙂

Petit arrêt à hauteur du bunker pour se remémorer qu’ici on s’est déchiré il n’y a pas si longtemps …

Et maintenant …. petits slaloms entre les bouées à 90 km/h … ça secoue quelque peu (c’est ça qui est gai n’est ce pas Madame Sabbouvadrouille ? 😀

Attention à vos casquettes, lunettes … N’est-ce pas Monsieur Sabbouvadrouille 😉

Une fois arrivés sur site, vous aurez deux possibilités. Soit vous êtes en marée haute (comme nous) soit en marée basse.

Il faut savoir que les phoques suivent la nourriture bien entendu. Marée basse, repos soleil sur les bancs de sable (dont vous ne pourrez pas vous approcher). Marée haute, c’est retour du poisson et lancement de la chasse à gogo pour se nourrir pour les phoques (vous les verrez de plus près … mais que la tête en général :)).

Si vous prévoyez de les voir en marée basse alors il vous faudra prévoir un appareil photo avec un très bon zoom car leur repos est primordial et les règles d’approche très strictes ! Les contrôles aussi … Il en va de leur survie.

Curieux ils sont mais farouches ils sont aussi. Ainsi, s’approcher oui mais de trop près et ils partent en plongée. Le guide coupe alors le moteur du bateau et se laisse dériver. Après un moment, les phoques (curieux vous dit on …) s’approchent pour voir ces curieux humains avec des jumelles sur un drôle de bout de caoutchouc !

Après un très long moment d’observation, c’est retour au port (en pleine vitesse pour se faire un peu plaisir). Puis, à l’approche du port, ralentissement et l’occasion de croiser des voiliers partant vers le grand large.

C’est l’heure de prendre congé de notre guide. Retour à la voiture et départ vers Amiens par les petites routes. Amiens nous attend pour se laisser découvrir.

NOYELLES

Après la sortie de Saint-Valery, nous passons par un tout petit village nommé Noyelles-sur-Mer qui a une énorme curiosité à proposer : un cimetière ! Allez, encore un qui va nous proposer des photos de soldats américains ou alliés morts après le débarquement … et bien non !! Nous allons vous parler chinois …

A Noyelles, vous trouverez rapidement le chemin vers le tout petit cimetière chinois. Nous parlons ici de centaines (+- 840) de « volontaires » chinois (sans jeu de mot :)) qui ont été recrutés par l’armée britannique lors de la première guerre mondiale pour faire la manutention à l’arrière du front en général même si certains connurent le feu. Terrassements, tranchées, ramassage de corps sur le champs de bataille, déminage, blanchisserie, etc … Ils furent utilisés, et surtout usés, à ces tâches ingrates. Beaucoup sont morts de la grippe espagnole.

Après la guerre, le gouvernement britannique décida de faire créer un lieu de recueillement pour ces « soldats civils » chinois qui ont tant donné pour l’effort d’une guerre qui ne les concernait pas au premier chef.

Beaucoup sont donc morts du cholera, de la tuberculose ou encore de la grippe espagnole. Sur les tombes, des idéogrammes chinois, très peu de mots en anglais et quasi pas de numéro de matricule.

On y fête chaque année la Fête du Qing Ming, fête des morts chinoise.

Nous reprenons la route et arpentons les chemins bucoliques qui nous mènent vers Amiens où nous allons découvrir de très beaux endroits dans un centre-ville bien accueillant.

A tout de suite ? 🙂

Un avis sur « BAIE DE SOMME – JOUR 4 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :